PIA AFRICA
Rechercher
Ajouter
L’OMS se prépare à changer le nom du virus de la variole du singe et de ses clades

L’OMS se prépare à changer le nom du virus de la variole du singe et de ses clades

Plus d'actualités sur PIAAFRICA NEWS
  • jeudi 23 juin 2022
  • 34

(Agence Ecofin) - Plusieurs africains se sont plaints des discriminations que subit l’Afrique à cause de l’épidémie européenne de la variole du singe. Après les médias qui se sont plaints de l’illustration d’articles sur le sujet par des photos de personnes noires, les scientifiques se sont plaints des noms des clades du virus.


L'Organisation mondiale de la santé a annoncé qu'elle « travaille avec des partenaires et des experts du monde entier pour changer le nom du virus de la variole du singe, de ses clades (branche d’où vient le virus ; NDLR) et de la maladie qu'il provoque ». Cette décision intervient après la lettre envoyée par un groupe de 29 scientifiques faisant état « d’un besoin urgent d'une nomenclature non discriminatoire et non stigmatisante pour le virus ».


Les clades du virus de la variole du singe suscitent la controverse parce qu'ils portent le nom de régions africaines. L'OMS veut calmer la polémique en répliquant ce qui avait été fait pour les clades de la Covid-19 qui avaient été nommés d'après des lettres grecques pour éviter de stigmatiser les lieux où elles ont été détectées pour la première fois.


Le virus et son traitement médiatiques avaient déjà suscité de nombreuses polémiques en Afrique, notamment à cause de l’illustration de malades de la variole du singe avec des photos de personnes noires.


Servan Ahougnon


Retrouver cet article sur Agence Ecofin
Cameroun- Meta lance « My Digital World » pour une utilisation responsable des médias sociaux Article précédent
Cameroun- Meta lance « My Digital World » pour une utilisation responsable des médias sociaux
Selon le Reuters Institute, au Kenya, on fait plus confiance à Facebook et Whatsapp qu’aux médias pour s’informer Article suivant
Selon le Reuters Institute, au Kenya, on fait plus confiance à Facebook et Whatsapp qu’aux médias pour s’informer

Commentaire - 0

Se connecter pour laisser un commentaire