PIA AFRICA
Rechercher
Ajouter
Le groupe financier marocain Saham s'est offert un revenu exceptionnel de 344 millions €

Le groupe financier marocain Saham s'est offert un revenu exceptionnel de 344 millions €

  • lundi 27 septembre 2021
  • 34

(Agence Ecofin) - Sur l’introduction en bourse, un segment de l’activité financière qui tourne au ralenti, le groupe marocain Saham a réalisé une performance unique, et s’offre au passage un revenu exceptionnel non négligeable.


Le groupe financier marocain Saham s'est offert un revenu exceptionnel de 344 millions d'euros. Cette somme représente les retombées de l'introduction sur la Bourse d'Amsterdam de Majorel Group, une entité basée au Luxembourg et spécialisée dans les solutions de gestion de la clientèle à travers les plateformes digitales. Saham qui y détenait 50% de participation à égalité avec un partenaire allemand a cédé un peu plus de 10 000 actions au prix unitaire de 33 €.


C'est la première cession d'un actif majeur par le groupe fondé par l'homme d'affaires marocain Moulay M’hamed Elalamy depuis 2018, lorsqu'il a finalisé la cession de ses 53,7% de participation restante au capital de Saham Finance à des entités contrôlées par l'assureur sud-africain Sanlam pour un peu plus d’un milliard $, et aussi lorsqu'il a cédé l'Hôpital privé de Marrakech pour 52,3 millions $. Selon des médias marocains citant des sources internes, le groupe marocain compte rapatrier la totalité de ce revenu exceptionnel.


Il n'est pas clair si Saham Group prévoit de nouvelles cessions même à moyen terme. Il continue d'avoir un portefeuille d'investissement qui compte près de 11 entités, principalement en Afrique. Il possède deux filiales en Côte d'Ivoire qui sont spécialisées dans le développement immobilier et le foncier commercial. On le retrouve aussi dans les services de santé, la réassurance et le courtage d'assurances.


C'est la première offre publique initiale majeure impliquant une entreprise africaine, depuis le début de l'année 2021. Ce segment d'activité a été très peu dynamique sur le continent. Mais cela ne veut pas dire que les sociétés africaines n'intéressent pas les investisseurs boursiers. 35 sociétés africaines cotées ont intégré des indices boursiers de référence tant au niveau local que régional. C'est le signe qu'elles ont gagné en importance aux yeux des investisseurs. Toutefois, on dénombre 19 sorties d'indices pour les entreprises africaines.


Idriss Linge


Retrouver cet article sur Agence Ecofin
Maroc : le chiffre d’affaires de l’assureur AtlantaSanad a progressé de 4,6 % au premier semestre 2021 Article précédent
Maroc : le chiffre d’affaires de l’assureur AtlantaSanad a progressé de 4,6 % au premier semestre 2021
Kenya : le régulateur interdit un documentaire gay, le qualifiant « d'affront à la Constitution » Article suivant
Kenya : le régulateur interdit un documentaire gay, le qualifiant « d'affront à la Constitution »

Commentaire - 0

Se connecter pour laisser un commentaire