PIA AFRICA
Rechercher
Ajouter
Nigeria : les autorités visent 400 millions $ annuels de recettes publicitaires audiovisuelles supplémentaires

Nigeria : les autorités visent 400 millions $ annuels de recettes publicitaires audiovisuelles supplémentaires

Plus d'actualités sur PIAAFRICA NEWS
  • vendredi 21 janvier 2022
  • 218

(Agence Ecofin) - Le gouvernement nigérian ambitionne de réaliser 400 millions $ de recettes publicitaires annuelles supplémentaires pour la radio et la télévision. C’est ce qu’a indiqué ce mercredi 19 janvier, le ministre de l’information Lai Mohammed, lors de l'inauguration du groupe de travail sur les mesures d’audiences audiovisuelles.


« Notre défi immédiat est de faire que le marché publicitaire audiovisuel nigérian, peu performant jusque-là, affiche des revenus liés à sa vraie valeur, c'est-à-dire deux ou trois fois ce qu’on a actuellement. Si nous y parvenons, cela pourra se traduire par des revenus annuels supplémentaires de 400 millions $ ou plus dans le secteur, au cours des trois prochaines années », a déclaré le ministre.


Cet objectif de mobilisation de recettes, Lai Mohammed a essayé de le justifier par la mise en perspective de quelques résultats récents du marché publicitaire nigérian dans le domaine de l’audiovisuel. « En dépit de son énorme population, le marché de la publicité radiodiffusée du Nigeria se classe troisième en Afrique, derrière l'Afrique du Sud et le Kenya. Avec une population qui est trois fois supérieure à celle de l'Afrique du Sud, nous n’avons pu récolter que 309 millions $ sur le marché publicitaire en 2016, contre 1,3 milliard $ pour l'Afrique du Sud ».


Avec le passage à la TNT qui permet une meilleure maîtrise de l’audience, les autorités nigérianes estiment que le dénombrement réel des téléspectateurs révèlera la vraie valeur du marché local et permettra d’attirer plus de marques et de produire plus de spots. 


La mise en place d’une mesure nominative devrait permettre au gouvernement de mieux fixer les coûts minimums des espaces publicitaires, au moins sur les chaînes publiques. Les implications de l’activité du groupe de travail se ressentiront sur tout le secteur audiovisuel. En effet, avec des revenus plus importants, les chaînes de télévision pourront investir dans des programmes de meilleure qualité.


Servan Ahougnon


Retrouver cet article sur Agence Ecofin
Rwanda : le lac Kivu, réservoir de méthane et d'électricité Article précédent
Rwanda : le lac Kivu, réservoir de méthane et d'électricité
Afrique de l’Ouest : Resolute Mining a produit 319 271 onces d’or en 2021 Article suivant
Afrique de l’Ouest : Resolute Mining a produit 319 271 onces d’or en 2021

Commentaire - 0

Se connecter pour laisser un commentaire