PIA AFRICA
Rechercher
Ajouter
Le Zimbabwe obtient 45 millions $ pour financer des projets basés sur les énergies renouvelables

Le Zimbabwe obtient 45 millions $ pour financer des projets basés sur les énergies renouvelables

Plus d'actualités sur PIAAFRICA NEWS
  • lundi 17 janvier 2022
  • 169

(Agence Ecofin) - Face aux sécheresses que connaît le Zimbabwe, les autorités mettent en œuvre des programmes d’adaptation qui nécessitent le soutien financier de partenaires tant locaux qu’internationaux. Un récent projet fait écho à l’appel du président Mnagangwa à la COP 26.


Au Zimbabwe, le Fonds des Nations unies pour les objectifs de développement durable (ODD) a approuvé la création d’un véhicule de 45 millions de dollars. L’objectif déclaré est de soutenir des projets impliquant les énergies renouvelables.


Le Fonds contribue à ce programme à hauteur de 10 millions de dollars. Les 35 millions de dollars restants ont été obtenus par le gouvernement du Zimbabwe auprès de la Banque de développement des infrastructures du Zimbabwe (IDBZ) et des partenaires locaux.


« Le programme, d'une durée de quatre ans, dont le coup d'envoi est prévu en avril 2022, a été élaboré conjointement par l'UNESCO, l'UNWOMEN, le PNUD et le gouvernement du Zimbabwe. Il vise à mobiliser des investissements privés, afin de soutenir des projets basés sur les énergies renouvelables pour la réalisation des ODD. Ce programme ciblera de manière innovante les ODD 5, 7, 8, 9, 13 et 17, tout en exploitant la nature transversale de ces objectifs pour atteindre les autres ODD », explique le communiqué des Nations unies.


Le Zimbabwe qui a annoncé d’importants changements et des initiatives liées à une transition vers des énergies plus vertes recherche activement des financements pour accompagner ces efforts.


« Nous ressentons plus que d'autres l'impact du changement climatique. Rien qu'au cours des deux dernières décennies, nous avons dû faire face à dix sécheresses. Mon gouvernement s'est maintenant engagé à réduire les émissions de 40 %, avant 2030. L'un des moyens d'y parvenir consiste à développer considérablement les énergies renouvelables. Cela nécessite des investissements dans l'énergie hydraulique, l'énergie solaire et la biomasse. C'est pourquoi j'ai lancé un appel au soutien multilatéral pour compléter nos efforts. Les nations développées doivent élargir l'accès au financement climatique le plus rapidement possible », avait déclaré le président Emerson Mnagangwa à la COP 26. Le Fonds permettra de financer, selon les informations disponibles, les initiatives locales liées aux énergies renouvelables.


Selon les Nations unies, la participation de son fonds dédié aux ODD apportera de la crédibilité et un « effet de halo » (encore effet de notoriété) qui attirera une scène et une audience plus larges sur les activités du Zimbabwe liées aux énergies renouvelables. Le Fonds permettra également d’encourager les initiatives locales liées à l’adaptation aux changements climatiques.


Le pays recherche notamment des solutions dans le domaine de l’agriculture résiliente aux changements et à leurs effets tels que les sécheresses.


Servan Ahougnon


Lire aussi :


29/12/2021 - Le Maroc obtient un prêt de 28 millions $ pour la transition énergétique


Retrouver cet article sur Agence Ecofin
Voici l’aquamation, une alternative écologique à la crémation Article précédent
Voici l’aquamation, une alternative écologique à la crémation
Le ghanéen Float lève 17 millions $ pour financer son expansion en Afrique du Sud et au Kenya Article suivant
Le ghanéen Float lève 17 millions $ pour financer son expansion en Afrique du Sud et au Kenya

Commentaire - 0

Se connecter pour laisser un commentaire