PIA AFRICA
Rechercher
Ajouter
L’ancien Premier ministre du Togo Gilbert Houngbo nommé président de Natural Resource Governance Institute

L’ancien Premier ministre du Togo Gilbert Houngbo nommé président de Natural Resource Governance Institute

Plus d'actualités sur PIAAFRICA NEWS
  • vendredi 14 janvier 2022
  • 20

(Agence Ecofin) - En publiant annuellement un indice mesurant la situation de la gouvernance des ressources naturelles dans les pays miniers, pétroliers et gaziers, dont ceux africains, Natural Resource Governance Institute offre un état des lieux aux citoyens et décideurs, mais surtout des pistes d’amélioration.


Gilbert Houngbo (photo) est le nouveau président du Conseil d’administration de Natural Resource Governance Institute (NRGI). L’institution basée à New York en a fait l’annonce jeudi 13 janvier, précisant que l’ancien Premier ministre de la République togolaise et actuel président du Fonds international de développement agricole prendra ses fonctions en mars prochain.


« Gilbert a fait preuve de beaucoup de doigté pour réunir les principaux acteurs, des plus puissants aux sans voix, pour engendrer des solutions aux difficultés de développement les plus pressantes. NRGI, dans son rôle de rassembleur de décideurs et de communautés partenaires, peut apprendre beaucoup de l’expérience et de la perspective de Gilbert », indique Smita Singh, présidente par intérim du conseil, pour expliquer ce choix.


L’une des réussites du NRGI est la publication annuelle d’un indice de gouvernance des ressources naturelles de plusieurs juridictions extractives, notamment en Afrique. Le classement offre, par exemple, une idée du cadre réglementaire mis en œuvre dans les pays miniers et pétroliers africains, notamment en ce qui concerne l’octroi des permis et la publication des identités des bénéficiaires effectifs des projets.


Notons que Gilbert Houngbo succède à Ernesto Zedillo, ancien président du Mexique dont le mandat à la tête du NRGI s’est achevé en 2020.


Emiliano Tossou


Lire aussi:


06/10/2021 - « Le secteur minier de la RDC est caractérisé par une non-application des règles et lois minières », NRGI


Retrouver cet article sur Agence Ecofin
UEMOA-CEMAC: les perspectives de croissance de la zone franc pour les prochaines années Article précédent
UEMOA-CEMAC: les perspectives de croissance de la zone franc pour les prochaines années
Mali : l'économie survivra-t-elle aux sanctions de la CEDEAO ? Article suivant
Mali : l'économie survivra-t-elle aux sanctions de la CEDEAO ?

Commentaire - 0

Se connecter pour laisser un commentaire