PIA AFRICA
Rechercher
Ajouter
FACTSTORY, le nouveau nom de AFP-Services

FACTSTORY, le nouveau nom de AFP-Services

  • mardi 24 novembre 2020
  • 24

(Agence Ecofin) - AFP-Services se fait appeler désormais FACTSTORY. L’agence entend mieux satisfaire ses clients, à travers son offre éditoriale, mais aussi grâce à son expertise dans la production de contenus audiovisuels.



AFP-Services, spécialisée dans la production de contenus à la demande, change de nom et devient FACTSTORY. C’est ce qu’a annoncé, le 17 novembre 2020, l’Agence France-Presse (AFP) dans un communiqué.



Pour la filiale de l'AFP, cette nouvelle appellation rend mieux compte de sa vision à satisfaire les objectifs marketing des entreprises et organisations qu’elle sert. « Cette étape est nécessaire pour conforter un positionnement et une identité qui ont évolué depuis la création de la filiale. Il était aussi important pour nous de différencier les offres. FACTSTORY est une société de production qui dispose de références majeures tant auprès des entreprises que des institutions », selon Fabrice Fries (photo), PDG de l’AFP et de FACTSTORY.



Il faut noter que l’organisation, créée il y a plus de 10 ans, est présente dans plus de 150 pays et est « d'un réseau de plus d’un millier de talents créatifs ». Elle fournit du contenu audiovisuel à la demande à savoir : des photos, des vidéos, des enregistrements sonores. Le pilotage de ce réseau se fait depuis Paris, Bruxelles, Montevideo, Hong Kong, Washington et Beyrouth.



Notons que FACTSTORY, avec près de 100 clients dans le monde, a fait un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros en 2019.



Bénédicta Vera-Cruz (stagiaire)



Lire aussi :


08/10/2020 - Google devra négocier avec les médias français concernant les droits voisins


Retrouver cet article sur Agence Ecofin
La Côte d’Ivoire intensifiera les investissements dans le secteur des transports en 2021 Article précédent
La Côte d’Ivoire intensifiera les investissements dans le secteur des transports en 2021
Les pays à faible revenu perdent l'équivalent de 52% de leur budget de santé dans l'évasion fiscale (Tax Justice Network) Article suivant
Les pays à faible revenu perdent l'équivalent de 52% de leur budget de santé dans l'évasion fiscale (Tax Justice Network)

Commentaire - 0

Se connecter pour laisser un commentaire