PIA AFRICA
Rechercher
Ajouter
Pour la Turquie, l'Allemagne « a violé le droit international »

Pour la Turquie, l'Allemagne « a violé le droit international »

  • mardi 24 novembre 2020
  • 26

(Agence Ecofin) - Berlin et Ankara se sont renvoyés la balle, en ce début de semaine, après que des soldats allemands ont arraisonné et fouillé un navire battant pavillon turc en Méditerranée. 


L’intervention militaire, qui a eu lieu sous la justification de la mission IRINI (visant à faire respecter l'embargo sur les armes imposé à la Libye par l'ONU), a été vivement critiquée par la Turquie, qui a déclaré que le navire transportait de l'aide humanitaire.


L'administration d’Erdogan accuse ainsi l’Allemagne de violer le droit international, en montant à bord du Rosaline-A sans son autorisation, et a convoqué dans la foulée les envoyés de l'UE, de l'Allemagne et de l'Italie basés à Ankara.



De son côté, Berlin a jugé ces accusations injustifiées, en se défendant d’avoir attendu des heures, en vain, la réponse turque, quant à ses requêtes concernant le navire.


« Les soldats se sont comportés correctement et ont agi en parfaite conformité avec le mandat de la mission européenne Irini », selon la ministre allemande de la défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, dans une déclaration ce mardi. Pour cette dernière, « les accusations portées contre les soldats sont injustifiées ».


En attendant, la diplomatie turque, elle, se sent justifiée de réclamer des compensations pour cet « arraisonnement illégal » et ce, d’autant que les deux pays ont déclaré que rien de suspect n'avait été trouvé sur le porte-conteneurs de 16 000 tonnes.


Notons que cette petite querelle survient à un moment de tensions entre les l’UE et leur allié de l’OTAN. En effet, les récentes sorties du président Erdogan, ainsi que les prospections pétrolières de son pays dans des eaux revendiquées par la Grèce et Chypre, ne manquent pas de froisser certains dirigeants européens.


Ayi Renaud Dossavi


Retrouver cet article sur Agence Ecofin
Le Nigeria maintient la pression pour la mise en service du port en eau profonde de Lekki d’ici 2022 Article précédent
Le Nigeria maintient la pression pour la mise en service du port en eau profonde de Lekki d’ici 2022
La Chine annonce la fin de l’extrême pauvreté Article suivant
La Chine annonce la fin de l’extrême pauvreté

Commentaire - 0

Se connecter pour laisser un commentaire