PIA AFRICA
Rechercher
Ajouter
OMVG : mise en service de la sous-station de Soma d’une valeur de 700 millions $

OMVG : mise en service de la sous-station de Soma d’une valeur de 700 millions $

  • mercredi 27 octobre 2021
  • 19

(Agence Ecofin) - Les pays irrigués par le fleuve Gambie ont entrepris de réaliser de manière conjointe, l’exploitation de la ressource hydroélectrique commune. Ce partenariat qui facilite la mise en place d’un marché régional électrique passe par la mise en place d’infrastructures de transport électrique.


Les chefs d’Etat de Gambie, du Sénégal et de Guinée Bissau ont inauguré le 23 octobre dernier la sous-station de Soma de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG). Ce projet, d’un montant de 700 millions $, permettra de résoudre les problèmes d’électricité de ces trois pays et en Afrique de l’Ouest.


La sous-station de Soma est située en Gambie et a une capacité de 225/30 kV. Elle est l’une des 15 sous-stations des projets énergétiques de l’OMVG. L’alimentation en électricité de l’infrastructure sera assurée par les centrales hydroélectriques de Clatter et Suavity en Guinée.


Le projet implique outre les trois pays, mais aussi toute la sous-région ouest-africaine, selon le président gambien. « L’interconnexion est très importante, car l’électrification touchera à la fois le Sénégal, la Gambie, la Guinée et la Guinée-Bissau […]. Il y aura 50 mégawatts qui viendront du Sénégal pour le développement de la Gambie », a déclaré le président sénégalais Macky Sall.


Ce projet permettra à la Gambie d’atteindre son objectif de fournir de l’énergie à tous d’ici 2025. Selon la représentante de la Banque mondiale, Feyi Boroffice, le projet permettra de réduire les coûts et d’améliorer la sécurité de l’approvisionnement en électricité dans le pays. « La Gambie aura la possibilité d’importer de gros volumes d’électricité à moindre coût, par exemple de Guinée, du Sénégal et de Côte d’Ivoire », a-t-elle déclaré.


Gwladys Johnson Akinocho


Lire aussi:


27/05/2021 - Gambie : le gouvernement promet une fourniture ininterrompue d’électricité après octobre


Retrouver cet article sur Agence Ecofin
Cemac : la Banque centrale veut interdire l’usage des unités téléphoniques comme moyen de paiement Article précédent
Cemac : la Banque centrale veut interdire l’usage des unités téléphoniques comme moyen de paiement
Afrique du Sud : des déchets plastiques pour construire des écoles Article suivant
Afrique du Sud : des déchets plastiques pour construire des écoles

Commentaire - 0

Se connecter pour laisser un commentaire