PIA AFRICA
Rechercher
Ajouter
Nigeria : le projet Young Africa Works va accompagner 40 000 jeunes vers l’autonomisation

Nigeria : le projet Young Africa Works va accompagner 40 000 jeunes vers l’autonomisation

  • jeudi 26 novembre 2020
  • 42

(Agence Ecofin) - Au Nigeria, le programme Young Africa Works va former et soutenir 40 000 jeunes dans le développement de compétences utiles à la création d’emplois et d’entreprises. Le projet qui s’étalera sur 5 années vise à combler le fossé entre les jeunes et le secteur agroalimentaire.


L’initiative née du partenariat entre la Fondation Mastercard et l'Institut international d'agriculture tropicale (IITA), par le biais du projet Young Africa Works, cible les femmes et les hommes âgés de 18 à 35 ans, vivant dans les villes de Lagos, Kano ou Kaduna. Elle couvrira les chaînes de valeur suivantes : maïs, soja, riz, horticulture, patate douce à chair orange, arachide, aquaculture et volaille.



L’annonce faite dans un communiqué publié le 23 novembre dernier par l’institut international d’agriculture tropicale (IITA) a révélé que plus de 40 000 jeunes Nigérians vont bénéficier de ce programme axé sur le développement des compétences et la création d'emplois et d’entreprises dans les chaînes de valeur agroalimentaires au cours des cinq prochaines années.


Les bénéficiaires (dont 70% des femmes) auront ainsi la possibilité de créer leurs entreprises, grâce à un mentorat en matière d'agriculture moderne et de techniques à valeur ajoutée. En outre, les jeunes seront outillés sur la commercialisation des produits, mais pourront également être intégrés dans le monde de l’emploi à travers des stages. A long terme, les deux entités ambitionnent de combler le fossé existant entre les jeunes et le secteur agricole.



Pour rappel, le programme Young Africa Works a été élaboré en collaboration avec des jeunes, des gouvernements, formateurs et entrepreneurs, dans le cadre de la stratégie de la Fondation Mastercard visant à permettre à 30 millions de jeunes en Afrique d'accéder à un travail décent au cours des dix prochaines années.


Pour participer au programme


Aïsha Moyouzame


Retrouver cet article sur Agence Ecofin
Maroc : le Comptoir agricole du Souss et l’entreprise CMGP s’associent pour dominer le marché des services agricoles Article précédent
Maroc : le Comptoir agricole du Souss et l’entreprise CMGP s’associent pour dominer le marché des services agricoles
Brésil : création record d'emplois, malgré la Covid Article suivant
Brésil : création record d'emplois, malgré la Covid

Commentaire - 0

Se connecter pour laisser un commentaire