PIA AFRICA
Rechercher
Ajouter
Le Groupe de la Banque africaine de développement adopte une nouvelle politique sur le financement multi-tranches

Le Groupe de la Banque africaine de développement adopte une nouvelle politique sur le financement multi-tranches

  • jeudi 17 mars 2022
  • 405

(BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT) - Le Groupe de la Banque africaine de développement a adopté, mardi à Abidjan, une nouvelle politique sur l’approche de financement multi-tranches. La nouvelle politique adoptée par le Conseil d’administration de la Banque est une approche programmatique qui permettra à l’institution de structurer sur la durée, des opérations (projets ou programmes) importantes et/ou complexes, présentées sous la forme d’une série de petits projets liés entre eux par tranches sur une période ne dépassant pas 10 ans.


« Le financement multi-tranches n’est pas un nouvel instrument de financement du Groupe de la Banque, mais une approche pour atteindre un résultat de développement », a déclaré Bajabulile Swazi Tsabalala, vice-présidente principale du Groupe de la Banque africaine de développement. 


« Le financement multi-tranches peut apporter des solutions pratiques de financement et de structuration pour le financement de programmes de développement nationaux prioritaires, et augmenter leur efficacité et leur efficience », a souligné Mme Tshabalala.


L’objectif du financement multi-tranches est de soutenir des programmes contribuant aux besoins de développement des pays africains et qui consistent en deux ou plusieurs opérations ayant des objectifs et des buts de développement communs, alignés à la fois sur les priorités stratégiques de la Banque et sur les priorités de développement du pays.


La nouvelle approche devrait améliorer la mise en œuvre des instruments de financement actuellement utilisés par la Banque pour soutenir les activités et les dépenses productives et nécessaires à l’atteinte des objectifs de développement des pays africains.


L’approche de financement multi-tranches est particulièrement adaptée aux programmes composés de tranches modulaires et évolutives, ayant chacune des résultats autonomes ancrés dans la chaîne de résultats causale du programme ou du projet et dans son objectif de développement.


Les financements multi-tranches de la Banque pourront comporter divers instruments de financement utilisés actuellement par la Banque, notamment les prêts à l’investissement, les garanties et le financement axé sur les résultats.


L’approche de financement multi-tranches est conforme à la vision de la Banque, qui est de stimuler l’impact du développement, la durabilité et le progrès social dans les pays africains.


La Banque utilisera cette approche pour promouvoir la réduction de la pauvreté, stimuler le développement durable et aider à gérer la dette dans les pays africains. En apportant un soutien financier et opérationnel échelonné et bien rythmé, cette approche favorisera une croissance économique à large assise, contribuera à la durabilité sociale et environnementale, renforcera l’efficacité du secteur public et favorisera le développement global des pays africains.


La Banque utilisera le financement multi-tranches pour canaliser plus efficacement les ressources fournies par les instruments de financement existants. La décomposition d’un prêt ou d’un don unique en tranches dans le cadre d’un financement multi-tranches permettra aux pays africains d’assurer une adéquation plus fine entre le financement et les besoins, et d’utiliser avec plus d’efficience les ressources de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement, le guichet concessionnel du Groupe de la Banque. 


5697 tytf


Retrouver cet article sur Agence Ecofin
La municipalité d’Addis-Abeba signe des contrats avec 2 entreprises chinoises pour renforcer le transport public Article précédent
La municipalité d’Addis-Abeba signe des contrats avec 2 entreprises chinoises pour renforcer le transport public
Niger : la BAD accorde un prêt de 127 millions $ pour désenclaver les zones agropastorales à l’est du pays Article suivant
Niger : la BAD accorde un prêt de 127 millions $ pour désenclaver les zones agropastorales à l’est du pays

Commentaire - 0

Se connecter pour laisser un commentaire