PIA AFRICA
Rechercher
Ajouter
La mer de la Manche sous haute surveillance

La mer de la Manche sous haute surveillance

  • dimanche 29 novembre 2020
  • 34

(Agence Ecofin) - Doublement des patrouilles, drones, radars pour détecter les migrants qui tentent de traverser la mer de la Manche, ce renforcement de la sécurité contre l’immigration clandestine a coûté plus de 31 millions d’euros à la France et au Royaume-Uni. Les nouvelles mesures prendront effet dès le 1er décembre.


La ministre de l’intérieur britannique Priti Patel, a annoncé samedi 28 novembre, un accord entre le Royaume-Uni et la France pour rendre impossible l’immigration clandestine par la mer de la Manche. Le dossier a été autrefois à l’origine des tensions entre les deux pays, le Royaume-Uni accusant la France de ne pas faire suffisamment d’efforts pour freiner les traversées.


D’un budget de 31,4 millions d’euros, les nouvelles mesures contre l’immigration clandestine par la Manche prévoient des technologies de dernière pointe constituées de drones et de radars pour détecter les personnes voulant effectuer des traversées illégales, ainsi qu’un doublement des patrouilles françaises.


Le même samedi, 45 migrants dont une femme et deux enfants, ont été secourus en mer alors qu’ils se trouvaient en difficultés au large de Dunkerque, une commune française. Déjà en octobre, un naufrage a fait 4 morts et 3 disparus dans la Manche, où environ 8000 personnes ont emprunté la voie pour rejoindre la Grande-Bretagne.


Aïsha Moyouzame


Retrouver cet article sur Agence Ecofin
Nouvelle attaque de Boko Haram au Nigeria : plus de 40 agriculteurs égorgés dans le Borno le jour des élections locales Article précédent
Nouvelle attaque de Boko Haram au Nigeria : plus de 40 agriculteurs égorgés dans le Borno le jour des élections locales
Djibouti entame la construction de son premier chantier naval Article suivant
Djibouti entame la construction de son premier chantier naval

Commentaire - 0

Se connecter pour laisser un commentaire